Après celui de Montbertoin, nous vous présentons le château d'Armentières-sur-Ourcq. Celui-ci fait partie des nombreux châteaux de notre territoire. Quelle chance nous avons, ils sont vraiment tous différents et nous offrent chaque fois, une belle découverte !
Le château d'Armentières-sur-Ourcq se trouve donc au nord de notre territoire des Portes de la Champagne, entre le petit village de Breny et celui de Rocourt-Saint-Martin. Comme son nom l'indique, ici, ce n'est plus la Vallée viticole de la Marne mais bien la petite vallée de l'Ourcq qui s'écoule encore tranquillement avant d'être canalisée au niveau du Port-aux-Perches.

Allons donc à la rencontre de la Famille Kerekes et plus spécialement de François qui a répondu à nos questions !

Portrait de famille

François Kerekes, quand a eu lieu votre "rencontre" avec le château ?

Au mois de juillet 2004, nous passions nos vacances dans un gîte dans les Hautes Pyrénées. Entre deux randonnées et lors d’une après-midi pluvieuse, je tombais par hasard sur l’annonce atypique du Figaro Rubrique Immobilier Ventes. « Château médiéval en ruine, tour habitable, grosse tour aménageable, 100 km de Paris ». J’appelle le propriétaire pour une visite mais le château vient d’être vendu. « On me rappellera si la vente n’aboutit pas ». Quelques jours après, le propriétaire me rappelle pour m’informer que l’acheteur pressenti n’a pas son crédit, une visite du site est prévue quinze jours plus tard.

N’y tenant plus, muni des coordonnées et de ma curiosité, j’emmène ma petite famille pour voir le château. Il fait beau, fin juillet. On regarde le château de la route, de loin, mais on ne voit pas grand-chose : il est noyé dans une végétation exubérante et englué dans une exploitation agricole.

Qu'est ce qui vous a poussé à acheter cette belle propriété ?

Le jour de la visite, je vois un château-fort en ruine, envahi de ronces, avec des arbres qui poussent dans les murs ruinés, à douze mètres de haut ; les pâtures ressemblent à une forêt vierge : on ne distingue pas les limites de propriété, les roseaux et les mauvaises herbes doivent faire deux mètres de haut, je ne sais même pas où je mets les pieds ; je tombe dans un trou, je reprends mon exploration. Je me prends pour Indiana Jones. Mais il faut ensuite visiter la Tour Porte, puis les ruines… qui sont tellement complexes que je ne comprends pas grand-chose à ce moment sur l’organisation du château.

Romantique, fragile, complexe, en danger, mais déjà tellement attachant, c’est sûr, il m’appelle au secours ! Ma décision est prise, je fais un petit signe discret à ma femme, j’achète.

De quel avenir rêvez-vous pour votre château ?

Un avenir tout simple mais tellement difficile à mettre en place : ce serait qu’il survive à tous les mauvais traitements qu’il a pu subir (mauvais entretien, pillages, intempéries, etc.) pour redevenir une fierté régionale.

Dans un avenir proche, nous souhaitons restituer ses immenses toitures qui lui redonneront son visage d’origine et protégeront un bâti si précieux.

Les Journées Européennes du Patrimoine

A l'occasion des Journées Européennes du Patrimoine, le château d'Armentières sera ouvert le dimanche 16 septembre de 10h à 12h et de 14h à 18h. Marie, en robe médiévale, et François assureront les visites, et Sophie s'occupera des rafraîchissements (ou plutôt des cafés, vu la saison).

Le château fait partie, comme l'Hôtel Dieu de Château-Thierry, des 260 monuments emblématiques sélectionnés par la Mission Patrimoine de Stéphane Bern !
Son projet retenu, vise à mettre un toit au Grand Logis, qui est le cœur du château. Concrètement, ce que la mission Bern peut apporter :
- Pour chaque grille achetée pour le Super Loto "Mission Patrimoine" (le tirage aura lieu ce vendredi 14 septembre, 13 millions d'euros en jackpot), vendue 3 euros, 75 centimes iront à la Fondation Patrimoine, qui se chargera de les répartir entre les monuments.
- Dans les prochains jours, le château devrait avoir sa page sur la Fondation Patrimoine avec une cagnotte (défiscalisable), permettant de participer directement au projet. 
 

En attendant, vous pouvez profiter de ces belles images vues du ciel, du château d'Armentière-sur-Ourcq.