Exposition Mauro Corda

Expositions, foires et portes ouvertes ,  Expositions, fêtes et festivals à Château-Thierry

Non communiqué
  • Parfait technicien et héritier de la tradition sculpturale classique, le parcours artistique de Mauro Corda dans la région ne pouvait que commencer par une étape à la maison de Camille et Paul Claudel, à l’occasion de sa réouverture après rénovation. Certaines des pièces qui y sont exposées datent des premiers travaux de Mauro Corda, dans les années 80. Leur manière évoque directement celle des oeuvres de la célèbre sculptrice qui fait ses premiers essais à Villeneuve-sur-Fère.

    « J’ai eu plusieurs Maîtres. L’un d’eux avait ainsi travaillé avec Despiau, et Despiau avec Rodin, tout comme Camille Claudel. J’ai suivi la lignée de la sculpture française et mon travail s’inscrit dans cette rigueur académique qui a vu naître les plus grands chefs d’œuvre. Et cette rigueur dans le travail, je la revendique avec fierté ! »

    Poursuivons notre déambulation artistique et découvrons avec amusement l’interprétation contemporaine de Jean de La Fontaine par Mauro Corda, dans la maison natale du légendaire poète. Le personnage garde son identité - mélancolie dans le regard, attitude faussement nonchalante, longues boucles - mais se voit téléporté au 21ème siècle, en short, polo et tongs, les mains dans les poches !

    « Jouer avec les conventions, questionner une époque, défier une normalité trop établie, c’est justement la démarche artis- tique de Mauro Corda, et dans le cas de cette sculpture, un clin d’œil réussi à notre fabuliste préféré. Les sculptures en apparence académiques de l’artiste se nourrissent ainsi d’éléments modernes, incongrus et inattendus qui leur donnent une force considérable et soulignent leur portée philosophique »

    Troisième étape de ce parcours artistique hors du commun : les nains de Mauro Corda investissent le Musée du Trésor de l’Hôtel-Dieu ! Le « Discobole », la « Vénus de Milo », le « David » de Michel-Ange, les « Ménines » de Vélasquez ou encore le “Penseur” de Rodin, véritables monuments de l’Histoire de l’Art sont réinterprétés par l’artiste. Les visiteurs seront invités à les admirer dans les salles au mi- lieu des portraits d’apparat, eux aussi grandes figures de l’Histoire de l’Art. Ils découvriront ces oeuvres revisitées, inscrites dans une échelle monumentale et pourront se questionner sur la différence, l’exclusion et la « normalité » communément admise par la société contemporaine.

    Après ces hauts lieux artistiques et historiques, Mauro Corda n’en finit pas de surprendre avec des installations troublantes et insolites que le public pourra découvrir dans les espaces atypiques du Silo U1. Issu des anciens locaux industriels des usines Belin, avec son architecture brute et ses volumes monumentaux, ce lieu de création se présente comme une structure inédite à Château-Thierry. Ange portant un masque à gaz au milieu d’un ramassis d’ordures, gisant sur son lit d’hôpital, contorsionniste en cage ou encore lits d’enfants symbolisant nos pires cauchemars …

    Mauro Corda nous entraîne toujours plus loin dans son univers artistique et explore, avec le spectateur, les grandes questions de notre temps.
  • Tarifs
  • Gratuit
Horaires
Horaires
  • Du 14 avril 2018 au 29 juillet 2018